Médecin Spécialiste en Hypnose Ericksonienne à Bruxelles

Patiente MB souffrant d’une anorexie-boulimie vomitive rebelle depuis 20 ans.

Je me permets de partager mon aventure hypnotique de mes 9 séances avec vous afin de ne pas en être la seule bénéficiaire. J’aimerais me raconter pour donner de l’espoir à qui voudra bien me lire. Je passe par vous pour cela.
Mais comment faire bref? Comment raconter 43 années de vie? Par quoi commencer? Comment essayer de ne rien oublier, de ne rien nier et encore moins ce qui a été occulté pendant de si longues années???
Vous l’avez compris j’ai 43 ans et un passé lourd, assez lourd que pour m’en empiffrer mais aussi pour en vomir!!!
Jusque mes 15 ans ……..J’ai connu la violence physique, sexuelle et psychique (la plus terrible peut-être?).
Et ce lourd fardeau, celui de faire exploser ma famille malgré toutes ces années de sacrifices, de non-dits et de fausses apparences pour essayer de la sauvegarder me rendent responsable. Après tout un enfant n’a qu’une seule famille, qu’un seul père et qu’une seule mère qu’il aime malgré toutes ces atrocités, ces sévices et cette lâcheté maternelle. Cette petite fille ne peut porter ce poids seule, elle se dédouble. Elle a arrêté de demander de l’aide, personne n’agit.

Elle s’enferme, apprend tellement bien à cacher ses souffrances qu’elle en devient une autre! Une autre joviale et souriante et tellement dans le déni qui lui est au fur et à mesure des années, de plus en plus difficile de savoir qui elle est vraiment. Toutes ces jeunes années à passer à s’éloigner de soi pour ne pas souffrir (du moins c’est ce qu’on croit car même si on est dans le déni de la souffrance psychique le corps lui retient et s’en souvient toujours!). Le corps est marqué au fer transparent.

Puis viennent les années où les difficultés de la vie adulte vous font comprendre qu’il est temps de se retrouver, de ne faire plus qu’un. Cette faculté de dédoublement qui vous a sauvée toutes ces années vous pose un problème là. L’armure de guerre utile en ces temps-là vous pose un soucis au quotidien mais comment comprendre que la guerre est bien finie depuis mon avortement et l’emprisonnement de mon violeur?

Comment comprendre qu’un comportement qui m’a sauvée pendant 15ans me porte préjudice à chacune de mes relations amoureuses? Et surtout comment m’en défaire? Il ne suffit pas de s’en rendre compte d’abord, il ne suffit pas de le vouloir aussi. Il s’agit ici et maintenant de surtout COMMENT ??? Mon mal-être s’est exprimé chez moi par la boulimie vomitive. À part ça et mes échecs amoureux,je pensais que j’allais très bien, après tout, j’étais toujours cette jeune femme joviale et souriante non?!

Mais cette putain de boulimie vomitive ne me quittait pas, pas un jour de répit depuis 20ans. Et pourtant ce n’était pas faute d’avoir tout essayé!! Des années de psychothérapie, de psychanalyse, de EMDR, de EFT, de PNL, de MIND FULLNESS, de PALO ALTO, d’antidépresseurs et même de Baclofène n’y ont rien fait! En tout cas pas sur le plan obsessionnel et compulsif. Je ne crache pas dans la soupe car sur bien d’autres plans cela m’a apporté beaucoup, ça m’a permis d’apprendre à aimer sainement un homme, de n’avoir plus peur de devenir maman et même permis d’être une bonne maman. J’ai depuis 10 ans la chance de vivre avec l’homme que j’aime et d’avoir 2 merveilleuses petites filles épanouies. Le seul hic était et je dis bien était ma boulimie (amie et compagne qui ne me lâchait toujours pas malgré toutes ses thérapies).

Jusqu’au jour où pour une énième fois (et oui je suis butée!) j’essaye l’hypnose avec le Dr Demoulin. J’entends parler de lui par mon amie qui grâce à lui a arrêté de fumer en 5 séances ses 2 paquets de cigarettes par jour!!! Pour moi la voir ainsi délivrée de ce satané vice me paraît incroyable et me donne la curiosité et l’envie d’essayer!
Je dois avouer que l’hypnose je n’y crois pas trop au départ. Mais dès la 1ère séance je me sens toute drôle pendant et après la séance. On ne contrôle absolument rien, on est en plein lâché prise (ce qui m’avait manqué pendant toutes ces années!), on se sent terriblement bien comme après un sommeil profond. Je n’ai rien compris, rien retenu de mes séances, je ne sais pas vous expliquer (il ne faut pas essayer de comprendre ce qui va bien d’ailleurs), je peux juste vous dire qu’à ma 7ième séance je n’étais plus la même. Au sortir du cabinet, je n’avais plus envie de me goinfrer, plus aucune tentation dans les rayons diabolisés, plus rien non plus dans ma boulangerie préférée!!! Waouh je n’en revenais pas!! Et tout ça sans aucun effort, sans aucune lutte contre moi-même!!! Étais-je enfin délivrée? Chaque matin je me réveillais avec cette appréhension « et si aujourd’hui ça disparaissait??? ». Maintenant je ne me pose même plus la question tellement c’est ancré en moi depuis 63 jours aujourd’hui. Du jamais vu, vécu pour moi!!!

Je pensais devoir vivre avec ce fardeau, ce secret handicapant pour le restant de mes jours et il semblerait que NON!!! Le plus beau, le plus extraordinaire c’est que je n’ai rien à faire. Chaque jour je profite des moments passés avec ceux que j’aime sans être bouffée par l’obsession de la bouffe!!!! Je me sens enfin en paix avec moi-même, je m’accepte enfin comme je suis et surtout j’accepte que ce qui m’est arrivée fait partie de moi et fait de moi quelqu’un de fort et de bon. Mon chemin a été long tout comme mon texte mais je souhaite qu’il vous apportera quelque chose de bon tout comme à moi?!

Patiente A.D. de 48 ans qui m’a été adressée par une de ses collègues qui avait pu rapidement arrêter de fumer grâce de la l’hypnose. La patiente A.D. présente une dépression chronique depuis plus de 10 ans.

En fait, je me retrouve devant une patiente en dépression profonde, se refusant le moindre plaisir, la moindre détente depuis le décès accidentel dix ans plus tôt de son fils unique. Ce dernier, le jour de l’obtention de son diplôme universitaire, fit une sortie en voiture avec un camarade. Ils furent victimes d’un accident grave de la ROUTE auquel le fils de la patiente succomba.
Le premier entretien permit de situer la problématique et de pratiquer une première séance générale d’hypnose afin de tester hypnotisabilité de la patiente. Lors de la seconde consultation, j’induis un état hypnotique, en racontant une histoire métaphorique dans laquelle il est question de PROMENADE dans les bois et dans une clairière. Très rapidement , sous hypnose; je vis une forme de plénitude s’installer dans le regard de la patiente jusque là figé par la dépression ainsi qu’un sourire . J’ai invité la patiente, tout en restant en état hypnotique, à me communiquer ce qu’elle voyait. La patiente me dit qu’elle avait pu entrevoir son fils qui paraissait serein et que celui-ci lui aurait dit qu’il était bien et qu’il était grand temps qu’elle sa maman profite de la vie.

Peu de temps avant la troisième séance la patiente me téléphona pour annuler le rendez-vous , elle se sentait ENTIÈREMENT guérie et était parvenue après 10 ans à faire enfin le deuil du décès de son fils.
Je revis la patiente , pour une autre raison , trois ans après. Cette dernière me CONFIRMA que ce deuil était bien consolidé et le problème réglé.

Patiente B.G de 38 ans fumant de puis l’âge de 16 ans environ un paquet de cigarettes par jour. La patiente est très motivée pour arrêter de fumer. La patiente me raconte qu’elle a déjà procédé au nettoyage intensif de son appartement . La patiente a été interpellée à cette occasion par toutes : « les crasses » dont la nicotine et les goudrons incrustés au niveau de ses rideaux. J’ai décidé utiliser l’histoire de la patiente comme matériel métaphorique. Je lui ai fait imaginer, sous hypnose , ses poumons ,bronches, bronchioles, alvéoles… le tout progressivement nettoyé après l’arrêt du tabac. Elle put même se représenter regarder à travers le hublot de la machine l’eau se colorer de jaune – brun SUITE à l’élimination des goudrons et de la nicotine lors du programme de rinçage.
La patiente et moi-même avions programmé cinq séances. À la deuxième séance, la patiente avait définitivement arrêté de fumer. CETTE séance fut consacrée au renforcement motivationnel. Au terme d’une troisième séance de consolidation, la patiente et moi-même décidons de commun accord d’arrêter anticipativement les séances initialement fixées à cinq ……………..

Docteur Philippe Demoulin-Médecin spécialisé en hypnose thérapeutique.