FAQ-questions fréquentes

Sous Hypnose peut-on perdre le contrôle de soi et obéir à n’importe quelle suggestion ?

Sous hypnose on reste totalement conscient de ce qui nous environne et il est impossible de faire faire à quelqu’un quelque chose qui va en dehors de sa volonté et ou de ses principes moraux. Toutes les études cliniques prouvent qu’il est impossible par la suggestion de nous faire faire quelque chose que nous ne désirons pas.

Est-ce que je pourrais rester bloqué dans cet état d’hypnose?

Non. Tout le monde en ressort et lorsque  certains semblent ne pas vouloir revenir ou semblent prendre le temps, c’est parce qu’ils décident de prendre le temps car ils trouvent cet état tellement agréable qu’ils désirent encore y rester un peu. Et comme c’est un état naturel revient à l’état de conscience habituel.

Allez vous découvrir les secrets que je ne partage avec personne?

Non bien sur! Ce sont des clichés véhiculés principalement par les médias, films, spectacles, livres…Vous gardez le contrôle et il ne se passera que ce que vous vous autorisez.

Combien de temps dure une séance d’hypnose ?

La séance et l’entretien durent en général 1 heure.

Tout le monde est-il hypnotisable ?

Si vous êtes capable de rêver, de visualiser des choses en fermant les yeux , alors vous pourrez plus ou moins facilement , plus ou moins vite rentrer en hypnose . C’est un état naturel que nous possédons tous en nous et qui s’améliore au fur et à mesure des séances.

L’hypnothérapeute va pénétrer tous mes secrets enfouis, tout mon inconscient ?

Non, l’hypnothérapeute est un » technicien « qui vous accompagne, vous aide à atteindre l’état de rêve éveillé. Tout ce qui se passe après c’est le patient qui en est l’auteur. Il n’est pas nécessaire que le patient parle pendant la séance et dise ce qu’il voit, vit ou ressent.

Quel thérapeute choisir ?

Il est important de choisir une personne ayant une formation académique de médecin ou psychologue clinicien. Il est important qu’il ait suivi une formation certifiée en nouvelle hypnose ou hypnose ericksonienne. En effet, ce praticien s’est alors engagé à respecter une charte éthique et pour les médecins le code de déontologie médicale.

Quel est le but d’une thérapie ?

Le but est d’apporter une réponse au problème exposé par le patient. Veut-il arrêter de fumer ? Modifier ses comportements alimentaires ? Trouver une solution pour sortir d’une situation qui ne lui convient plus ? Apaiser une douleur ? Retrouver un équilibre dans tel ou tel domaine de sa vie ? Se débarrasser d’une phobie ? Faire baisser son niveau d’angoisse ? Disposer d’un outil pour agir sur son stress? Se préparer à quelque chose ? Comprendre pourquoi il souffre de telle affection psychosomatique ?..

Le thérapeute et le patient s’attachent alors à mettre en oeuvre des ressources, une dynamique permettant d’initier un processus de changement. Oui, je dirai que le but premier d’une thérapie, c’est le changement.

Mais alors, très concrètement, qu’apporte une thérapie ?

J’ai envie de dire qu’elle apporte trois choses. Une thérapie, c’est d’abord une découverte de soi, d’une partie de soi qui nous échappe, à savoir les raisons qui nous conduisent à agir de telle façon, à réussir ou à échouer, à être heureux ou déprimé, timide ou audacieux, etc. . Elle nous permet de vivre ancré dans le présent et en harmonie avec notre passé.
C’est aussi une découverte de nouvelles ressources personnelles capables de déclencher un processus d’évolution ou de changement.

Enfin, la résolution de nos conflits libère une énergie fantastique auparavant mobilisée pour mettre en oeuvre d’épuisants systèmes de défense.

Mais si je veux simplement arrêter de fumer, par exemple ?

Vous avez le choix ! Vous pouvez vous contenter de faire disparaître le symptôme, c’est-à-dire la dépendance, et j’ai quantité d’outils parfaitement efficaces pour cela ou vous pouvez  entamer une démarche visant à comprendre les raisons pour lesquelles cette dépendance s’est installée.

Cette discipline thérapeutique traîne encore derrière elle une telle odeur de soufre…

C’est vrai, il y a derrière l’hypnose quantité de peurs, de préjugés, d’idées reçues et cela, depuis toujours !Probablement parce qu’il y a derrière le mot hypnose deux représentations qui font peur ou qui mettent mal à l’aise : la notion d’inconscient et la notion de pouvoir.

L’inconscient d’abord : c’est un univers mal connu et on continue à se demander ce qu’il y a dans ce fameux inconscient.

Ensuite, il y a le pouvoir, cette idée qui a la dent dure selon laquelle l’hypnotiseur pourrait faire faire ce qu’il voudrait à la personne hypnotisée. C’est faux, bien sûr, mais c’est comme la rumeur : elle court, elle court… Depuis la  travaux scientifiques en résonance magnétique(IRM) l’hypnose médicale est progressivement démystifiée et de plus en plus de médecins, psychiatres adhèrent à cette discipline.

Est-ce que je vais rester conscient et me souvenir de tout ?

La plupart du temps, c’est comme si une partie de vous restait là tandis qu’une autre partie allait gambader dans un autre état de conscience. A la fin de la séance, vous pouvez vous souvenir de tout ce qui s’est passé, ou bien seulement d’une partie.

C’est vrai que vous pourrez me faire faire n’importe quoi ?

Bien sûr que non !  Si on vous demandait de faire quelque chose qui va à l’encontre de votre morale, vous ne le ferez pas ou bien vous reviendriez à un état de pleine conscience.  Par contre, l’hypnose vous permet de réaliser des choses que vous ne pouviez pas réaliser auparavant ou d’exprimer des choses que vous ne pouviez pas exprimer.

Qu’est-ce que vous allez me faire pendant la séance ?

C’est le thérapeute qui parle, qui apporte des informations, des suggestions, des métaphores… Le patient est  assis en face  confortablement installé. Il n’a rien à faire. Je demande souvent d’écouter les bruits de la rue pendant que je parle.

Mais vous allez aussi me faire parler ?

Généralement non et jamais sans l’autorisation du patient avec lequel on a mis au point d’autres modes de communication. Si le patient a choisi de faire une hypno-analyse , les questions  éventuelles permettent au patient de progresser, trouver des solutions,  surmonter des obstacles.

Combien de temps dure une thérapie ?

Sauf dans quelques cas précis, on ne le sait pas. Vous êtes un individu unique et votre thérapie sera donc unique. Ceci dit, par rapport à la plupart des approches thérapeutiques, l’hypnose est unanimement considérée comme une thérapie brève. Une thérapie symptomatique peut durer de une à dix séances, une hypnoanalyse dure plus longtemps.