La Sexualité

La sexologie a beaucoup évolué ces dernières années s’ouvrant aux techniques psychocorporelles et à l’hypnose , on met en place des outils, on développe des ressources et on met en place des solutions. Un dysfonctionnement ou une difficulté sexuelle n’est plus une fatalité.

D. Araoz (Hypnose et sexologie, 1982) définit clairement un des phénomènes majeur du dysfonctionnement sexuel ou de l’inhibition sexuelle, ce qu’il appelle « auto-hypnose négative ». L’auto-hypnose négative, ce sont des croyances inconscientes mises en place au fil du temps, qui s’imposent et viennent parasiter l’épanouissement (commentaires intérieurs, croyances limitantes, images négatives sur la sexualité…). Ces croyances très fortes et difficiles à remettre en cause car inconscientes viennent bloquer l’évolution ou le changement. L’hypnose est ici un outil important de changement car elle permet l’accès à ce même niveau inconscient et la remise en cause de ces limitations ou blocages.

L’hypnose est donc un outil privilégié pour agir à ces différents niveaux et construire une réalité sexuelle adaptée au bien-être et au plaisir.L’imagination est le germe du possible. Imaginer, c’est se créer le réel. Mais aussi, dans le domaine hypnotique,l’Imagerie mentale, c’est se donner le moyen de vivre des situations, émotions données et vécues comme réel par une majeure partie de l’individu. L’imagerie mentale présente donc des atouts dans le domaine de l’apprentissage, du développement des compétences, de l’évolution des sensations, du changement de perceptions, d’évaluations et de manières de penser… L’imagerie mentale positive est un aspect essentiel et important du développement et de l’épanouissement sexuel : elle neutralise les pensées négatives et ouvre l’esprit à l’autosuggestion, dont nous avons vu qu’elle était déterminante dans l’émergence du désir et l’élaboration du plaisir.

En savoir plus